En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Critiques de livres

"Maïté coiffure" par Line

Par ANNE GAZZURELLI, publié le lundi 13 février 2017 17:49 - Mis à jour le lundi 13 février 2017 17:51

Je n’ai pas aimé ce livre parce qu’il y avait peu d’action et la première de couverture ne donne pas envie de le lire... Cliquez sur le titre pour lire la suite.

Maïté coiffure de Marie-Aude Murail

J’ai choisi cette image car les ciseaux rappellent le moment où Louis a pris en main les ciseaux de Fifi qui travaille chez Maïté Coiffure et c’est à cet instant que Louis a découvert qu'il aimait bien la coiffure et ce qui l'a incité à prolonger sa période de stage chez Maïté Coiffure.

Mon avis :

Je n’ai pas aimé ce livre parce qu’il y avait peu d’action et la première de couverture ne donne pas envie de le lire. Mais d’un côté j’ai bien aimé le fait de revivre un premier stage à travers le livre qui nous rappelle des moments en 3éme en milieu professionnel.

Extrait du Livre (P.30) :

  - Vous voulez essayer ? Lui demanda soudain Fifi à mi-voix.

  Louis sursauta 

  - Oh, non, je ...

  - Garance ! appela Fifi.  

  Il attrapa l'apprentie par la manche et la plaça devant lui en rempart.                                                                                                    

  - C'est pour pas qu'elle nous voit, murmura-t-il à Louis. Il parlait de madame Maïté.

  - Vous faisiez des bêtises ? s'informa Gabriel.

  - Fifi approuva d'un signe de tête et plaça les ciseaux dans la main de Louis.

  - Non, je, non ...

  Entre rire et panique, Louis secouait la tête.

  - C'est le grand garçon qui coupe les cheveux ? questionna l'enfant

  - Dépêchez-vous, les bouscula Garance.

  Louis cessa de rire, de ciller, de respirer même. Il approche les ciseaux de la frange et se lança à son tour. C'était étrange, les   doigts semblaient savoir ce qu'il fallait faire. Ou c'étaient les ciseaux à Fifi. Les gestes venaient naturellement.

  - Bien, l'encouragea le jeune coiffeur. Extra. Vous aviez déjà travaillé la coupe ? Non ? C'est incroya...houps!  Un coup de ciseaux malheureux venait de trancher net une large mèche de cheveux. La jolie frange blonde ressemblait à un peigne édenté. Fifi parut un instant anéanti. Mais c'était un garçon de ressources.

Line, 2BGA

Pièces jointes
Aucune pièce jointe