En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Coups de coeur

Une saga : Le Clan des Otori de Lian Hearn

Par CHRISTIAN ROQUES, publié le lundi 13 février 2017 17:58 - Mis à jour le lundi 13 février 2017 18:00
clan otori.jpg
Pour lire l'article, cliquez sur le titre

Le Clan des Otori. 1, Le Silence du Rossignol de Lian Hearn

Résumé extrait du site :

« Dans sa forteresse d’Inuyama, l’impitoyable seigneur Iida Sadamu, du clan des Tohan, assure sa protection grâce au “ parquet du rossignol ” qui conduit à sa chambre. D’une qualité rare,  ce parquet chante au moindre effleurement. Aucun assassin ne peut le franchir sans qu’Iida l’entende… Au XVIème siècle, dans un Japon médiéval mythique, le jeune Takeo grandit dans un village tranquille, au sein d’une communauté non violente. Mais ce groupe est victime de persécutions, et les habitants du village de Takeo sont massacrés par les hommes d’Iida. Sauvé et adopté par sire Shigeru, chef du Clan des Otori, le jeune garçon se trouve plongé dans un univers d’intrigues et de luttes violentes entre les clans de ce Japon féodal. Animé par son désir de vengeance et son devoir de loyauté, transporté par l’intensité de son amour pour la belle Kaede, Takeo devra trouver sa propre voie. Sa quête le conduira derrière les murailles d’Inuyama, où il devra franchir le parquet du rossignol… cette nuit-là le rossignol se taira-t-il ?

Lian Hearn donne naissance dans ce premier livre du Clan des Otori à un univers très poétique où les personnages sont aux prises avec les codes sévères d’une société qui exacerbe les passions. Ce roman à deux voix, puissant et captivant, qui suit les destins entremêlés de Takeo et de Kaede, est servi par une écriture claire et ciselée. Il trouvera chez tous les lecteurs, dès l’adolescence, une résonance universelle et profonde. »

Lien : http://www.leclandesotori.com/index2.htm

Ce qu’en dit la Presse : extraits :

« Intrigue parfaitement maîtrisée, écriture riche et limpide. Rien ne manque dans ce conte fantastique à la Shogun qui captivera aussi bien les adolescents que les adultes. » (Lire, novembre 2002)

« Le Silence du Rossignol réunit les enchantements de l'ailleurs, de l'action, et des figures contrastées, qu'éclaire une poésie troublante. L'écriture élégante et le sens dramatique font preuve d'une constante efficacité. […] Le feu d'artifice littéraire étonne d'abord, bientôt il charme, puis il captive par le mouvement, la beauté des cadres naturels ou conçus par un peuple industrieux et raffiné, par les destins entrecroisés de personnages que l'auteur nous donne à plaindre, haïr ou vouloir aimer. » (Le Magazine Littéraire, novembre 2002)

À L'ÉTRANGER...

 « Un conte fantastique (dans les deux sens du terme) au cœur d’un mythique Japon féodal… Une histoire originale et une aventure merveilleusement racontée. »  (Robert McCrum, The Observer)

 « Une histoire qui sera adorée par jeunes et adultes. […] Le roman le plus captivant de l’année. [...] La simplicité de la langue utilisée pour camper les paysages, les personnages, leurs actions, leurs tourments, est d’une efficacité impressionnante. » (Amanda Craig, The Times)

 

Pièces jointes
Aucune pièce jointe