En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

On Parle de Nous...

Brossaud-Blancho : Focus sur la laïcité au lycée. 10 juin 2016 (L'Echo de la Presqu'île)

Par ANNE GAZZURELLI, publié le mardi 12 juillet 2016 10:59 - Mis à jour le lundi 20 mars 2017 08:08

Les élèves des classes terminale bac pro vente, terminale bac pro chaudronnerie et les secondes bac pro gestion-administration ont participé au projet d’action éducative de la Région sur le thème de la laïcité.

10 juin 2016 (Echo de la Presqu’île)

« Je connaissais le mot laïcité mais j’en avais une idée floue. Ce projet nous a permis d’approfondir et de mieux définir ce que l’on entend par ce terme », confie Enola, scolarisée en bac pro gestion-administration au lycée Brossaud-Blancho. Un constat partagé par les autres élèves et Frédérique Le Roy, proviseur adjointe qui a porté le projet d’action éducative de la Région sur le thème de la laïcité aux élèves des classes terminale bac pro vente, terminale bac pro chaudronnerie et les secondes bac pro gestion-administration. « L’association Léo Lagrange est venue faire une conférence et échanger avec nous sur le concept de la laïcité. Suite à nos échanges avec les conférenciers, nous avons cherché des synonymes à ce mot, des mots concrets qui représentaient la laïcité pour nous », expliquent les lycéens du bac pro gestion-administration. « La transversalité, les échanges entre les différentes classes sont importants. La laïcité est fédératrice », souligne Frédérique Le Roy.

Des ateliers

Les trois classes des différentes filières ont travaillé ensemble dans des ateliers. Les bac pro chaudronniers ont produit des panneaux en acier sur lesquels apparaissent les mots-clés (liberté, égalité, fraternité, respect…) représentatifs de la laïcité. Ils seront exposés dans l’établissement afin de promouvoir le concept de laïcité. Les jeunes du bac pro vente ont mis en place une logistique de communication pour faire connaître leur travail auprès des institutions et des parents d’élèves.

« Je remercie les élèves, les enseignants pour leur implication dans ce projet. Vous nous servirez d’exemple auprès d’autres établissements qui sont un peu plus timides à organiser ce type d’événements scolaires », exprime Isabelle Mérand, conseillère régionale, membre de la commission Education et lycées.